katchdabratch

S'engouffrer dans le sillon de mots indociles; y façonner des points d'appui, pour soi et quelques autres. Pétrir les silences qui sont une partie du terreau où s'ensemence ce qui nous dispose dans le jour. Les inviter à s'ébrouer. Apparaît alors parfois une ouverture, elle offre au souffle un fragment de miracle: ne plus craindre la douceur.

samedi, novembre 02, 2013

un besoin intérieur délicat


"Des pierres, des feuilles, un nuage. Lumière, couleur et son. Tandis que les mots creusent la notion de "spectre", en passant par le spectroscope ou le spectrographe, ils en cernent aussi le domaine familial: fantôme, revenant, image aperçue pendant le sommeil ou dans le noir, sou l'emprise de la peur. N'avais-je pas dit: il ne suffit pas de regarder, de voir? L'on devrait chercher un moyen de développer un angle, une sorte de vision intérieure. Un entrebâillement, une fêlure, une fente secrète, par laquelle aller au-delà des cinq sens."

Enis Batur

D'autres chemins, traduit du turc par Ferda Fridan

Editions Actes Sud

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home