katchdabratch

S'engouffrer dans le sillon de mots indociles; y façonner des points d'appui, pour soi et quelques autres. Pétrir les silences qui sont une partie du terreau où s'ensemence ce qui nous dispose dans le jour. Les inviter à s'ébrouer. Apparaît alors parfois une ouverture, elle offre au souffle un fragment de miracle: ne plus craindre la douceur.

samedi, septembre 30, 2006






« Il y a ces deux choses en nous : l’amour et la solitude. Elles sont entre elles comme deux chambres reliées par une porte étroite. Ecrivant, on va de l’une à l’autre, incessamment. On ramasse ce qui est sous le ciel, ce qui brûle dans le sang. »

Ch. Bobin

Libellés :

2 Comments:

Blogger bulle de savon said...

la solitude n'a du bon que quand elle est pleinement et consciencieusement choisie, quand on est en symbiose avec elle... enfin du mois à l'heure d'aujourd'hui c'est ce que je ressens. Elle est tellement vraie cette citation.

05 octobre, 2006 01:15  
Anonymous Denise said...

Après l'initiation en Mongolie extérieure par Gary...(qui m'a beaucoup fait rire)...j'étais, à la fin, restée sur une image fermée...
OK c'est parfois le but qu'une histoire soit finie et c'est bien ainsi ;-)...
... mais voilà je préfère revenir de Chine avec Garcin...;-)
Avant de refermer le livre, revenaient des émotions ressenties en écoutant certaines chansons, que tu nous offres sur ton blog (notamment Françoise Hardy qui s'est faufilée dans le dernier paragraphe).

Alors envie de commencer au début...En espérant que j'arrive à me retenir de commenter à chaque fois... sinon, bonjour les dégâts ;-)...

Envie de commencer au début (y en a-t-il vraiment un? mais ça, ce n'est un détail utile (parfois?, peut-être?) que pour les premières pages d'un livre.. mais dans la vie ce détail il se perd bien souvent dans les parenthèses ;-)..et moi ça me fait sourire comme, j'imagine, les filles dans les chansons de Marie Cherrier)

Juste envie de commencer au début de ton blog...sans savoir jusqu'où, ni pourquoi... mais plutôt comme une évidence déposée par le passage d'un vol de pigeon...

Une envie...comme une plume légère qui chatouille...

21 octobre, 2007 17:51  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home