katchdabratch

S'engouffrer dans le sillon de mots indociles; y façonner des points d'appui, pour soi et quelques autres. Pétrir les silences qui sont une partie du terreau où s'ensemence ce qui nous dispose dans le jour. Les inviter à s'ébrouer. Apparaît alors parfois une ouverture, elle offre au souffle un fragment de miracle: ne plus craindre la douceur.

mardi, novembre 14, 2006

Penser, pas croire

Friedrich est encore en train de me scruter, étalé sur la table, lorsque je consulte mon courrier électronique et tombe sur ce petit quelque chose un peu dérangeant.

Une pub réalisée par MTV, on y voit, successivement, un sidéen, une personne qui n’a pas de quoi manger puis un sans abri. Ils sont au premier plan. Dans le fond, on voit les tours jumelles qui flambent.

Apparaissent alors des chiffres : 2'863 personnes mortes pendant les attentats, des millions à cause de du HIV, de la faim et de la pauvreté.

Le slogan ?

« Le monde s’unit contre le terrorisme. Il devrait aussi s’unir contre la faim, la pauvreté et le sida. »

Cette publicité n’a pu être diffusée qu’une fois avant d’être interdite, MTV compte sur internet pour transmettre ce message de solidarité.

Que faut-il en penser ?!?

MTV, emblème de l’abrutissement de masse qui nous gangrène, qui se la joue bonne conscience d’un monde occidental qui se cherche, se mord la queue avant de se rappeler qu’il a des pattes, des ailes, des dents longues, beaucoup trop longues, tout ce qu’il faut pour être le monstre apocalyptique annoncé il y a bien longtemps.

MTV qui vient ajouter une brique de plus à la culpabilisation de masse qui s’insinue, par des siglaisons non gouvernementales avides de fonds, sous une forêt de publicités exaltant le désir.

« Société du harcèlement ou de provocation » disait Gary.

Société schizophrène qui s’étonne d’accoucher chaque jour d’un peu plus de cas mentalement instables.

Wajdi Mouawad, dans le Monde du 25 juillet (http://www.remue.net/spip.php?article1728&var_recherche=liban), écrivait un magnifique « cri pour le Liban », qu’il concluait en montrant que la situation nous mettait devant un choix insupportable : celui de la haine ou de la folie.

J’opte d’abord pour la folie, je me sens tout de suite très entouré.

Je me tourne alors vers la haine, puisque je n’aime pas me fondre dans la masse, mais voilà que ça grouille encore plus.

Devant mon ordinateur, moitié de « bobo » que je suis, puisque mon pouvoir d’achat ne me permet pas, et ne me permettra jamais, je l’espère, de m’affubler du qualificatif de bourgeois, je tente de me transformer en loutre.

J’adore les loutres.

Ca ne marche pas.

Tant pis.

Libellés :

3 Comments:

Blogger Petchal said...

Attention!!! c'est bien plus vicieux que ca!!!

http://www.hoaxbuster.com/hoaxliste/hoax.php?idArticle=51805

14 novembre, 2006 12:44  
Blogger bulle de savon said...

merci à toi petchal pour le lien sur hoaxbuster...

et sinon en ce qui me concerne, j'oscille entre la folie et la culpabilité. Se sentir impuissant c'est à la portée de tous, trouver une solution plaisante à tous, on ne peut, mais ce qu'on peut faire à petite échelle c'est du moins à mon sens tjrs promouvoir l'information constructive et surtout l'éducation dans tous les sens du terme, etc
Accepter les différences, ne pas être intrusif et accepter aussi de n'être qu'un simple mortel avec tous les défauts qui s'en suivent.

Et loin de moi de vouloir faire la morale à qui que ce soit, j'ai déjà assez de boulot avec ma personne, alors je vous laisse gérer lol

De plus, on ne dit rien de très nouveau finalement. Heureusement que certains osent encore faire des enfants, un signe d'espoir...

15 novembre, 2006 16:25  
Anonymous Lolo said...

... moi qui pensait que tu préférais les phoques!!! Mais les loutres c'est sympa aussi...

15 novembre, 2006 16:43  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home