katchdabratch

S'engouffrer dans le sillon de mots indociles; y façonner des points d'appui, pour soi et quelques autres. Pétrir les silences qui sont une partie du terreau où s'ensemence ce qui nous dispose dans le jour. Les inviter à s'ébrouer. Apparaît alors parfois une ouverture, elle offre au souffle un fragment de miracle: ne plus craindre la douceur.

mercredi, février 28, 2007

Non mais!!!



Il y a un petit démon informatique qui masque parfois mes photos, je m'en excuse mais ne sais pas trop quoi faire pour y remédier...

Ah la la...

1 Comments:

Anonymous Photographe de l'Extrême said...

Très grand moment que la prise de cette photo !! AHAHAHAHAH !! Rien que d'y penser j'me pisse aux froques !! T'as pas l'droit un cliché pareil...

28 février, 2007 22:37  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home