katchdabratch

S'engouffrer dans le sillon de mots indociles; y façonner des points d'appui, pour soi et quelques autres. Pétrir les silences qui sont une partie du terreau où s'ensemence ce qui nous dispose dans le jour. Les inviter à s'ébrouer. Apparaît alors parfois une ouverture, elle offre au souffle un fragment de miracle: ne plus craindre la douceur.

dimanche, juin 10, 2007

Simplement là


Sortir du village. Traverser le pont. Tourner à droite.

Avalanches de réminiscences.

Si souvent, la journée touchant à sa fin, nous allions marcher ou « véloter », avec grand-maman.

Guetter les hérons, écouter le crépuscule.

Longer la rivière.
Parfois, une couleuvre égarée dessinait une virgule sur le sentier.

Une parenthèse secouant espace et temps.

Fondant les heures dans la terre.

Pas d’alors. Ni d’autrefois.

Encore moins de maintenant.
Juste ici.

Simplement là.

Libellés :

1 Comments:

Anonymous Anonyme said...

" Simplement là "

Simplement magnifique ,

simplement ......

merci |

11 juin, 2007 11:54  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home