katchdabratch

S'engouffrer dans le sillon de mots indociles; y façonner des points d'appui, pour soi et quelques autres. Pétrir les silences qui sont une partie du terreau où s'ensemence ce qui nous dispose dans le jour. Les inviter à s'ébrouer. Apparaît alors parfois une ouverture, elle offre au souffle un fragment de miracle: ne plus craindre la douceur.

vendredi, juin 01, 2007

Un vélo peut en cacher plein d'autres


L’indécision du ciel, ces jours, le rendrait presque humain.

Il semble ne pas savoir s’il veut s’accoquiner avec d’inconsolables nuages ou avec un soleil capricieux.

Hésitations amoureuses au-dessus de nos têtes déjà tournées vers l’été.

Pluvieuse sieste câline ou radieuses caresses lacustres ?

Logé dans un fauteuil, sirotant quelques pages dans une valse de sourires et d’interrogations, j’espère que le bleu prendra le dessus.

Demain, une manifestation qui me tient à cœur (http://www.arnonbike.ch/) s’invite dans la place de jeu géante de mon enfance, elle s’accommoderait mieux de rayons revigorants que de gouttes plaintives.

Libellés :

3 Comments:

Anonymous Mister Wälti said...

Merci pour tes commentaires qui se sont égarés sur mon blog! Ils font plaisir.

Grâce à toi je suis passé au-dessus du préjugé du Vaudois qui boit. :-)

Les quelques mots que tu écris dans cet article ont charmés mes yeux et mon esprit. Quand est-il de la face humaine du ciel? Eprouve-t-il des émotions? Annonce-t-il pour les jours à venir? Plaisir cette petite métaphore du ciel et de ses péripéties.

J'espère que cette manifestation rencontrera un succès...

Au plaisir d'entendre de tes news.

01 juin, 2007 16:04  
Anonymous Anonyme said...

Pluvieuse sieste câline ou radieuses caresses lacustres ?

Est-ce une alternative... zut, alors je continuerai à regarder le ciel et à rêver d'étoiles et de vent dans mes voiles ;-)

03 juin, 2007 21:20  
Anonymous Grogril said...

Mon cher,

C'est vrai que cette petite manifestation était sympathique et pleine de vie. Même si le terme de mobilité douce n'est peut-être pas des plus adéquats, point de gaz à effets de serre, juste de la sueur et des jambes.

Les petites têtes blondes, brunes et de toutes les couleurs possibles se sont élancées dès le matin pour une course paplpitante. Juste adorable et drôle à la fois. Je reviendrais l'année prochaine apporter mon concours à cette journée sympathique et sportive

06 juin, 2007 14:30  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home