katchdabratch

S'engouffrer dans le sillon de mots indociles; y façonner des points d'appui, pour soi et quelques autres. Pétrir les silences qui sont une partie du terreau où s'ensemence ce qui nous dispose dans le jour. Les inviter à s'ébrouer. Apparaît alors parfois une ouverture, elle offre au souffle un fragment de miracle: ne plus craindre la douceur.

mercredi, mai 14, 2008

La profondeur


"Si tu me permets d'ouvrir une parenthèse, en mettant un instant de côté tous mes lieux de passages terrestres, que ce soit Hollywood ou la Bolivie, je voudrais te dire que pour moi toute la notion de "profondeur de l'homme" n'a de profond que sa prétention. La "profondeur" est un rapport tragique que l'homme a avec sa superficialité foncière, lorsqu'il en prend conscience."

Romain Gary, La nuit sera calme

Libellés :

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home