katchdabratch

S'engouffrer dans le sillon de mots indociles; y façonner des points d'appui, pour soi et quelques autres. Pétrir les silences qui sont une partie du terreau où s'ensemence ce qui nous dispose dans le jour. Les inviter à s'ébrouer. Apparaît alors parfois une ouverture, elle offre au souffle un fragment de miracle: ne plus craindre la douceur.

vendredi, décembre 26, 2008

Ce qui échappe à la brume






"Je suis comme quelqu'un qui creuse dans la brume



à la recherche de ce qui échappe à la brume



pour avoir entendu un peu plus loin des pas



et des paroles entre des passants échangées..."



Philippe Jaccottet, "Le mot joie"

Libellés :

3 Comments:

Anonymous Anonyme said...

Salut, free man in Paris,

Toronto se prend pour Londres, et c'est dans la brume d'un improbable printemps en decembre que je retourne a Montreal, en passant par Paris grace a tes bons soins. Merci pour ces beaux moments a Paris...

Bisous a Samia,

Benoit

27 décembre, 2008 22:38  
Blogger katch said...

Nous nous ferons un plaisir d'aller manger une tarte au "Loir dans la théière" en pensant très fort à toi (d'ailleurs on a déjà essayé hier soir, mais il y avait trop de monde...)!!!

Poutous baveux à Adam.

On vous adore.

Samsouma et free man in Paris

28 décembre, 2008 13:17  
Anonymous Anonyme said...

un petit coucou a mon yaya préfèrè,qui va certainement me manquer durant son périble mais a qui je pense bien souvent...je vois que tu sais toujours bien t'entourer et tes photos sont magnifiques.en attendant la nouvelle année je t'envoie quelques vieux bisous de 2oo8...taratata

30 décembre, 2008 20:59  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home