katchdabratch

S'engouffrer dans le sillon de mots indociles; y façonner des points d'appui, pour soi et quelques autres. Pétrir les silences qui sont une partie du terreau où s'ensemence ce qui nous dispose dans le jour. Les inviter à s'ébrouer. Apparaît alors parfois une ouverture, elle offre au souffle un fragment de miracle: ne plus craindre la douceur.

lundi, décembre 11, 2006

Ma vie à part

En guise de réveil Ali Farka Touré, histoire d’ouvrir les yeux avec une note d’Afrique au creux des oreilles, ceci à 4h17, heure consacrée par Ian Thorpe, petit clin d’œil de milieu de nuit à milieu de jour en direction de mes amis des antipodes.

Jusqu’à 6h, lecture ou écriture, selon l’envie du moment, accompagné de thé vert, plaisir japonais qui a le mérite d’éveiller mes papilles gustatives.

Ensuite, pas de course soutenu jusqu’à la piscine, quelques détours pour que cela me prenne environ trente minutes, arrivée à bon port, ou plutôt bon bassin, traversées, également trente minutes, puis retour à la maison, jogging tranquille, un petit quart d’heure.

Crochet par la boulangerie, grand amateur de pains aux céréales que je suis, ramassage des journaux dans la boîte aux lettres, préparation du café, j’en profite pour allumer l’ordinateur, Benoît m’a écrit, straight from Montréal.

Je m’assieds alors, tartines, café au lait et « Le Temps » devant moi, il est 7h40, le jour pointe tout juste le bout de son nez, péniblement, ma journée n’a pas encore commencé, j’ai déjà fait un crochet par tous les continents.

Ma vie à part tient à peu de chose, à se lever tôt, certainement, à aimer le thé et le café, cela va de soi, au plaisir que me procure les lignes tracées avec mes pieds, armé de chaussures sans âge, qui sont parfaitement parallèles aux lignes que j’encre sur papier, ainsi que, last but not least, lire gloutonnement, bercé par toutes sortes de musiques.

Libellés :

5 Comments:

Blogger Petchal said...

J'aime aussi le calme matinal, mais pas assez pour aller courir à avant le lever du soleil. C'est clair qu'avec un rythme pareil tu te fais une vie à part.
bonne journée!!!

11 décembre, 2006 10:09  
Anonymous Anonyme said...

KATCH , THE EARLY BIRD .

Your mornings , absolutely unusual and interesting
intrigued me and provoked my curiosity ( since you
don’t seem to follow the nature’s bio - rhythm either)
That is : at what time in the evening you happily
and blissfully succumb into Morpheus ‘ embrace- . 8 p.m
( the children’s hour ), at 10 pm , midnight , 1 am ?

For most people - not necessarily the Night Owls –
the late hours of peace and quiet are no doubt
the best for reading , reflecting , writing , when one
can get away from the unbearable noise and clamour
and feel really the master of his time and space .
Do you miss them ?

Have you ever heard the old English saying :
“ Early to bed, early to rise
Makes a man healthy , wealthy and wise !

What do you think of it ???

One of your numerous fans.

11 décembre, 2006 16:32  
Blogger Julien said...

Quoi qu'en dise notre ami Maire et bien que j'aime bien te taquiner à ce propos avec lui, j'ai une admiration sans faille pour cette façon dont tu gêres ton temps et surtout dont tu en profites!

11 décembre, 2006 19:58  
Blogger Raphael said...

Hola Chico! J-ai pas tout compris ton histoire avec Ian Thorpe...ok tu va nager le matin...mais...il me manque une piece du puzzle!
Hasta LUego Amigo

12 décembre, 2006 15:38  
Blogger bulle d3 savon said...

nom de bleu que tu sembles matinal... le plaisir des sens doit être à son comble quand dehors on n'entend pas encore grand " bruit "............

13 décembre, 2006 13:12  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home