katchdabratch

S'engouffrer dans le sillon de mots indociles; y façonner des points d'appui, pour soi et quelques autres. Pétrir les silences qui sont une partie du terreau où s'ensemence ce qui nous dispose dans le jour. Les inviter à s'ébrouer. Apparaît alors parfois une ouverture, elle offre au souffle un fragment de miracle: ne plus craindre la douceur.

mardi, février 17, 2009

l'image de ce que je trouve et l'image de ce que je fuis



"Si quelqu'un aspire à rendre mon livre vivant il s'agit pour lui de ne pas se laisser retenir par les séductions qu'il y croit découvrir. La plus émouvante est, à chaque étape de ma recherche, à la fois l'image de ce que je trouve et l'image de ce que je fuis. Peu importe qu'à une explication si vague l'intelligence trouve mal son compte."

Joe Bousquet, "Isis et Petite Fumée"


Avec une pensée spéciale pour Benoît, qui, lancé dans un merveilleux épluchage de Romain notre amour, réussit toujours à montrer que oui, l'intelligence y peut trouver son compte.

Libellés :

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home