katchdabratch

S'engouffrer dans le sillon de mots indociles; y façonner des points d'appui, pour soi et quelques autres. Pétrir les silences qui sont une partie du terreau où s'ensemence ce qui nous dispose dans le jour. Les inviter à s'ébrouer. Apparaît alors parfois une ouverture, elle offre au souffle un fragment de miracle: ne plus craindre la douceur.

samedi, octobre 14, 2006

Agnès Jaoui

De la femme de cinéma, je suis sous le charme depuis longtemps, le duo d’écriture qu’elle forme avec Bacri est tout simplement génial, je ne peux pas me passer de leurs films.

Comme chanteuse (en dehors des films dans lesquels elle chante), je l'avais découverte en duo avec JP Nataf, il s'agissait d'une chanson de Lhasa, alors forcément je n'avais pas pu rester de marbre.

Hier soir, à Meyrin, elle a été éblouissante, je ne connaissais que des bribes de son répertoire, je me réjouissais donc sans nourrir d’attentes inconsidérées, eh bien j’ai été comblé.

Elle arrive, elle prend place, nous regarde à peine et commence avec une chanson de Barbara. Voilà. D’entrée de jeu, me concernant, c’était gagné. Ensuite elle enchaîne, en espagnol, en portugais. Elle profite de chaque intermède pour charmer un peu plus le public, elle est drôle, elle est gracieuse.

Elle est belle, tout simplement. Son répertoire, comme elle l’a si justement dit, est inscrit dans son cœur et dans son corps, cela se voit, cela se sent.

On en redemande.

Elle est à nouveau en concert ce soir, si vous n’avez rien de prévu, n’hésitez pas.

Bon week-end.

P.S.: Je n'ai pas trouvé de vidéo d'elle, alors je me rattrape avec Lhasa:




http://www.youtube.com/watch?v=nwh95x6OzOc

Libellés :

3 Comments:

Anonymous Benoit said...

J'avais Lhasa à la table d'à côté de mon café préféré y'a pas une semaine. Jaloux ?

14 octobre, 2006 15:19  
Blogger katch said...

Ce n'est pas peu de le dire...

Je l'ai vue trois fois en concert, elle m'a envoûté à chaque fois.

Je pense que, eussè-je été à tes côtés, je n'aurais pas résisté à l'envie d'aller lui parler un moment.

Peut-être l'année prochaine...

15 octobre, 2006 04:00  
Anonymous Clé said...

clé a dit...

de toute façon je ne serai pas subjective, car je m'émerveille de tout ce que tu fais... Pourquoi ne publies tu pas ''Partir, donc'' c'est un texte tellement magnifique!!! Il ne pourrait laisser personne indifférent!!!

Bisous et Soleil

15 octobre, 2006 12:35  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home