katchdabratch

S'engouffrer dans le sillon de mots indociles; y façonner des points d'appui, pour soi et quelques autres. Pétrir les silences qui sont une partie du terreau où s'ensemence ce qui nous dispose dans le jour. Les inviter à s'ébrouer. Apparaît alors parfois une ouverture, elle offre au souffle un fragment de miracle: ne plus craindre la douceur.

mardi, décembre 26, 2006

Un photographe peut en cacher un autre





















Passer un 25 décembre bien loin des sapins, à la recherche de la photo qui enchantera le boeuf et l'âne gris, voire, pourquoi pas, les rois (i) mages.






Beaucoup ri, pas mal glissé, on en a presque oublié de chanter.






Un Noël rempli de merveilles peu conventionnelles.






On en redemande.






Libellés :

5 Comments:

Blogger Raphael said...

Ciao Katch!me rejoui de lire le message d apres ton 31... amuse toi bien, sois sage hein! Happy new year from NY

27 décembre, 2006 07:00  
Anonymous Anonyme said...

IL FAUT UN OBSTACLE NOUVEAU POUR UN SAVOIR NOUVEAU.

HENRI MICHAUX

27 décembre, 2006 21:29  
Anonymous Photographe de l'extrême said...

Il me semble qu'il y a un sacré niveau de clichés tout de même!! A toutes balles for Lyon et surtout....... "Straight to the balls!!!!!"

28 décembre, 2006 16:29  
Blogger bulle de savon said...

Moi j'aime ce que je vois... et en trois temps en plus!

29 décembre, 2006 18:35  
Blogger Petchal said...

Presque aussi bien que Fribourg dans la brume. Excellente soirée le 5 janvier. Invitez-vous chez Katch!!!

08 janvier, 2007 11:33  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home