katchdabratch

S'engouffrer dans le sillon de mots indociles; y façonner des points d'appui, pour soi et quelques autres. Pétrir les silences qui sont une partie du terreau où s'ensemence ce qui nous dispose dans le jour. Les inviter à s'ébrouer. Apparaît alors parfois une ouverture, elle offre au souffle un fragment de miracle: ne plus craindre la douceur.

vendredi, janvier 12, 2007


"La beauté est le nom de quelque chose qui n'existe pas et que je donne aux choses en échange du plaisir qu'elles me donnent."
Fernando Pessoa

Libellés :

2 Comments:

Anonymous Benoit said...

AHHHH des nuages, encore encore !!

12 janvier, 2007 22:26  
Anonymous Anonyme said...

slt cool ton blog et toi on peux voir que tu a la tète la haut dans les nuage lol

19 janvier, 2007 17:49  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home