katchdabratch

S'engouffrer dans le sillon de mots indociles; y façonner des points d'appui, pour soi et quelques autres. Pétrir les silences qui sont une partie du terreau où s'ensemence ce qui nous dispose dans le jour. Les inviter à s'ébrouer. Apparaît alors parfois une ouverture, elle offre au souffle un fragment de miracle: ne plus craindre la douceur.

vendredi, juin 06, 2008


"Je vous répondrai qu'un romancier n'est pas un politicien, qu'un écrivain peut défendre des valeurs menacées pas ses contemporains et qu'il a le droit se se tourner vers l'avenir, et enfin que je refuse de m'incliner devant tout ce qui démontre, ou semble démontrer, l'impossibilité d'être un homme, puisqu'il me faut continuer d'être un homme malgré tout.



Si les hommes de notre temps ne trouvent pas aux problèmes qui déchirent le monde de solutions fraternelles, c'est peut-être une condamnation des hommes de notre temps, ce n'est pas un condamnation de la fraternité."



Romain Gary, L'affaire homme

Libellés :

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home