katchdabratch

S'engouffrer dans le sillon de mots indociles; y façonner des points d'appui, pour soi et quelques autres. Pétrir les silences qui sont une partie du terreau où s'ensemence ce qui nous dispose dans le jour. Les inviter à s'ébrouer. Apparaît alors parfois une ouverture, elle offre au souffle un fragment de miracle: ne plus craindre la douceur.

dimanche, avril 12, 2009

L'enchantement opère, directement

Libellés :

2 Comments:

Blogger katch said...

Clin d'oeil sympa, j'ai filmé "mamzelle couettes", par pur hasard, avant de filmer les musiciens, sans savoir qui elle était et que, quelques heures plus tard, sa voix allait considérablement me remuer.

12 avril, 2009 20:11  
Blogger Ondine said...

C'est pas gentil de narguer ses amis... Le piano à queue, en plus... Argh!
Bises quand même...

12 avril, 2009 20:52  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home