katchdabratch

S'engouffrer dans le sillon de mots indociles; y façonner des points d'appui, pour soi et quelques autres. Pétrir les silences qui sont une partie du terreau où s'ensemence ce qui nous dispose dans le jour. Les inviter à s'ébrouer. Apparaît alors parfois une ouverture, elle offre au souffle un fragment de miracle: ne plus craindre la douceur.

lundi, juillet 02, 2007

« Sois d’une oralité sans défaillance »

Déambulant au milieu d’une forêt de mots électroniques, ce matin, j’ai trébuché sur cette racine (http://tessons1.canalblog.com ).

Hier, mes lèvres libérant une phrase que j’aurais mieux fait d’avaler, je me suis vu confronté à deux yeux baignés de détresse, deux pupilles submergées par un tentacule diabolique accroché depuis l’enfance.

Les douleurs engendrées par la loi du silence, maître mot de la pieuvre toute puissante qui, en Sicile, se déplace d’amphore en amphore pour amasser une fortune composée de manipulations en tous genres, refaisaient surface devant moi.

« Sois d’une oralité sans défaillance »

J’étais une fois de plus renvoyé à l’inanité de mes brasses d’idées en eaux calmes.

Reprenant ma ballade en forêt virtuelle, il y a peu, je croisais alors la route de Deleuze (http://www.subversiv.com/doc/gauche/deleuze.htm), sa remise en cause de la notion de droits de l’Homme en faveur de celle, seule efficiente selon lui, de jurisprudence.

Elle peut quoi, la jurisprudence, contre la mafia ?

Il ne saurait y avoir de conclusion à ces lignes (peu motivantes pour un début de semaine, je vous l’accorde), alors je vais terminer avec ces titres de recueil d’ Aurelio Buletti (pêchés ici : http://www.culturactif.ch/viceversa/viceversa1fr.htm ), un poète tessinois qui me donne, une nouvelle fois, terriblement envie d’apprendre l’italien :

« Non ciascuno stupore è senza voce » / « Toute stupeur n’est pas sans voix »

« Pur nel modesto chiaro dell’esistere » / « Même dans la modeste clarté de l’existence »

« Immaginare che il tempo sia sfinito e scrivere cosa può succedere » / « Imaginer que le temps soit épuisé et écrire ce qui pourrait advenir »

Libellés :

1 Comments:

Anonymous Wälti said...

Toujours autant efficace pour suivre le fil rouge d'un texte...j'espère un jour pouvoir écrire ce genre de texte.
Toute bonne journée!
La partie de ping-pong serait une bonne idée.

03 juillet, 2007 15:12  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home