katchdabratch

S'engouffrer dans le sillon de mots indociles; y façonner des points d'appui, pour soi et quelques autres. Pétrir les silences qui sont une partie du terreau où s'ensemence ce qui nous dispose dans le jour. Les inviter à s'ébrouer. Apparaît alors parfois une ouverture, elle offre au souffle un fragment de miracle: ne plus craindre la douceur.

jeudi, mars 26, 2009

Certitude, Georges Castera

Libellés :

2 Comments:

Anonymous Anonyme said...

Tu veux pas me faire une petite dédicace en me récitant un texte coiffé d'un de tes bons vieux slips!
Merci d'avance!
Ton vieux Baron

28 mars, 2009 00:44  
Anonymous Anonyme said...

Et ben y a du changement entre la premiere video et la 2eme!! t as eu de la visite que tu te sois mis sur ton 31 tout rasé de près? tu peux dire merci THomas pour le rasoir hein!! Il est bien appréciable finalement!! A plus Katch...ou Tschoupo...ou ex-colloc... ou Yatatataaaa!!!!?

El grande D

28 mars, 2009 16:05  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home